adplus-dvertising

Comment quitter un CDI et avoir le chômage ?

Table des matières

Comment quitter un CDI et avoir le chômage ?

Comment quitter un CDI et avoir le chômage ?

En demandant une rupture du contrat de travail, soit par une prise d'acte soit par une résiliation judiciaire. C'est un juge ou le conseil des prud'hommes qui statue et si les torts sont reconnus, alors le salarié peut toucher le chômage.

Quel droit suite à une démission ?

La démission, départ volontaire à l'initiative du salarié, n'ouvre donc pas de droit au chômage. Toutefois à titre dérogatoire, le salarié démissionnaire peut prétendre au chômage : ... ou, à défaut, lors du réexamen de sa situation, à sa demande, à l'issue d'un délai de 121 jours (4 mois) de chômage non indemnisé.

Comment Legitimer une démission ?

Une démission peut être considérée comme légitime si elle intervient dans les 91 jours du début du contrat lorsque le salarié a repris une activité suite à autre rupture du contrat de travail ouvrant droit à l'indemnisation chômage (mais pour laquelle le salarié ne s'est pas inscrit comme demandeur d'emploi).

Comment faire pour toucher le chômage après une démission ?

En principe, vous ne bénéficiez pas de l'allocation de retour à l'emploi (ARE) si vous démissionnez. Toutefois, dans certains cas précis, votre démission peut être considérée comme légitime par Pôle emploi. Elle ouvre alors droit à l'ARE dans les conditions habituelles.

Comment mettre fin à un CDI ?

Si le salarié souhaite rompre un CDI, il est obligé de démissionner ou de prendre acte de la rupture du contrat de travail. Le salarié peut rompre son CDI sans formalité, cependant la démission ne doit pas être abusive, c'est-à-dire, qu'elle ne doit pas être donnée dans un autre but que de quitter l'entreprise.

Comment toucher le chômage après les 121 jours ?

Au-delà de 121 jours de chômage non indemnisé, il peut demander à ce qu'on réexamine son cas. Une instance paritaire s'en charge dans chaque direction régionale de Pôle emploi. Sa décision dépend des efforts que le salarié aura entrepris pour retrouver un emploi.

Comment demander un Reexamen Pôle emploi ?

Il vous faudra pour cela patienter 4 mois (soit 121 jours) sans revenu de remplacement. Ce réexamen est réalisé par une instance de Pôle emploi, composée de manière paritaire (représentants syndicaux et patronaux). Vous pourrez faire valoir les efforts déployés pour retrouver un emploi durant ces 4 mois.

Quels sont les 3 modes de rupture de contrat ?

La rupture du contrat de travail, c'est-à-dire sa fin avant la date prévue, peut prendre différentes formes : démission, rupture conventionnelle, licenciement…. ... La démission permet au salarié de rompre son contrat en CDI de sa propre initiative, à condition de respecter le délai de préavis éventuellement prévu.

Comment toucher le chômage après un licenciement ?

Suite à un licenciement économique, un salarié peut bénéficier de l'allocation-chômage. Pour cela, il doit s'inscrire en tant que demandeur d'emploi une fois son préavis effectué. Bon à savoir : depuis le 1er mars 2016, l'inscription se fait uniquement par Internet sur le site de Pôle emploi.

Pourquoi ne pas démissionner après une démission?

  • Après une démission, vous n’êtes a priori pas éligible à l’ARE. Néanmoins, il existe certains cas où votre démission est considérée comme légitime et vous permet ainsi de toucher le chômage. Plusieurs motifs inhérents à votre vie privée peuvent vous pousser à démissionner de votre emploi tout en étant considérés comme légitimes.

Est-ce que votre démission peut être considérée comme légitime?

  • Toutefois, dans certains cas précis, votre démission peut être considérée comme légitime par Pôle emploi. Elle ouvre alors droit à l'ARE dans les conditions habituelles. Si votre démission ne peut pas être considérée comme légitime, vous pouvez demander un réexamen ultérieur de votre dossier.

Quels sont les motifs légitimes pour démissionner de votre emploi?

  • Plusieurs motifs inhérents à votre vie privée peuvent vous pousser à démissionner de votre emploi tout en étant considérés comme légitimes. Ces démissions légitimes présentent un avantage non négligeable en comparaison aux autres démissions : vous pouvez toucher l’assurance chômage malgré le départ volontaire de votre emploi.

Est-ce que la démission est motivée par le déménagement?

  • La démission doit être motivée par le déménagement. Si votre démission n'est pas considérée comme légitime, vous ne pouvez pas percevoir l'ARE. Toutefois, après 121 jours de chômage (4 mois environ), vous pouvez demander à Pôle emploi le réexamen de votre situation pour obtenir l'ARE.

Articles liés: